Conférence à BNI de Virginie Pelletier, community manager

Share on LinkedIn

Une interview exclusive de Virginie Pelletier* à l’issue de sa conférence au groupe BNI « Best & breakfast » le 8 avril 2015 avec pour thème la définition de son métier et sa manière personnelle de s’y engager.

 

Christian Kamlet (CK) : Virginie, nous nous connaissons depuis un moment maintenant et nous collaborons même sur plusieurs dossiers car nos deux activités, le social professionnel et la création de site sont très complémentaires. Quelques jours après cette conférence BNI, je profite de cet entretien pour réaliser une première, la publication d’une interview sur le Blog Cékane !

CK : cette conférence BNI a été l’occasion de découvrir ton métier pour la trentaine de chefs d’entreprises présents ce jour là. Mais Community manager, c’est un métier ?

Virginie Pelletier (VP) : Bien sûr ! Certes c’est un métier dont la création est assez récente et il vient d’un nouveau besoin qui a émergé il y a plusieurs années maintenant. Aujourd’hui je suis Community manager et Social media manager. Cela signifie que je suis une professionnelle de la communication sur le web. Je propose aux entreprises de les accompagner afin qu’ils deviennent visibles sur les réseaux sociaux. Je développe leur potentiel et leurs affaires sur les plateformes collaboratives. Facebook, Linkedin et d’autres, deviennent incontournables aujourd’hui pour séduire une nouvelle clientèle.

CK : On voit bien que le créneau est porteur mais quels sont les besoins de tes clients ?

VP : Tu vois, j’ai été salariée pendant 10 ans au sein d’entreprises très diverses avant d’être indépendante. Donc je m’adapte aujourd’hui à tous les types de secteurs et ma méthodologie est rigoureusement la même. Ce qui change, ce sont les objectifs de mes clients et leurs besoins ! Pour résumer : les consultants ont besoin de quelques heures de consulting, les TPE/PME souhaitent que je prenne en charge toute leur communication sur plusieurs mois. Et enfin les grandes PME ont besoin d’externaliser le management de leurs pages sur les réseaux sociaux pour de gros évènements ponctuels.

CK : Donc tu proposes du conseil et de la stratégie. Mais après, est-ce que tu réalises toi-même le management des pages sur le long terme ?

VP : Oui, c’est ça, je propose une offre de services à tiroirs, en fonction des budgets de mes clients. Il est toujours possible de travailler ensemble, à partir du moment où il y a une volonté et une réelle envie. Pour les petits budgets, je propose une stratégie marketing, une ligne éditoriale adéquate et un volet formation afin de rendre mon client autonome rapidement. Cela dit, certains dossiers clients, trop complexes et techniques à manager, ne peuvent pas être gérés par leur soin à l’issue de notre travail ensemble. C’est là que mon intervention sur le long terme est importante.

CK : Franchement, est-ce que tu crois qu’une entreprise prend vraiment des risques en étant absente des réseaux sociaux ?

VP : Si j’exclue les commerces de proximité, implantés localement, oui, se passer des réseaux sociaux est un risque majeur ! Et surtout, ce sont les moyens de communication incontournables de demain. Prendre le virage de la transformation digitale rapidement permettra aux entreprises les plus réactives d’assurer une meilleure visibilité de leur marque, de se faire connaître de leurs publics grâce à des technologies de ciblage puissantes et de gagner le leadership sur leur secteur.

CK : Revenons à BNI, comment un membre ou un visiteur de ce groupe d’affaires peut te recommander auprès de ses relations ?

VP : Il y a un truc tout simple pour identifier un besoin : un professionnel a forcément besoin de créer de nouvelles opportunités et pour ça il faut absolument qu’il élargisse son réseau relationnel et professionnel. Je prends un exemple : une entreprise perd du chiffre d’affaires et veut reconquérir un marché cible clairement identifié. Ma réponse va être de l’accompagner dans l’accomplissement des objectifs en proposant un cadre, une méthodologie, des mesures précises pour lui donner visibilité, réputation et surtout des prises de contacts à la clé. Sans oublier mon petit grain de folie créatif qui peut parfois faire toute la différence !

CK : Qu’est-ce que tu pourrais rajouter pour finir de convaincre ceux qui auraient compris les enjeux mais pour qui tout ça est trop compliqué et qui ont ni le temps, ni l’envie de s’en occuper ?

VP : Qu’ils viennent me voir ! On peut ensemble mettre en place ce qu’il faut et à partir de leurs objectifs, je m’occupe de tout ! Et pour ceux qui ont envie de se prendre en main j’anime des coworking réseaux sociaux sur des séances régulières d’un groupe de travail.

CK : Merci Virginie pour cet entretien.

VP : Je suis ravie et honorée d’avoir participé à cette première interview sur le Blog Cékane !

 

Propos recueillis et transcrits par Christian Kamlet.

 

*Virginie Pelletier est fondatrice de la société de conseil Mattéa communication, elle est membre du groupe d’affaires BNI Best & Breakfast et auteur du livre « Misez sur les réseaux sociaux » publié aux éditions Prat Europa (format papier et numériques).

 

  •  Pour en savoir plus :

– Virginie Pelletier sur Linkedin

– www.mattea-communication.fr

 

  •  Autres articles :

– Tous les articles sur les membres de BNI « Best & Breakfast »

Le groupe « Best & Breakfast » sur Linkedin

 

VP-R DSCF1001-R

 

FNAC : « Misez sur les réseaux sociaux »

AMAZON : « Misez sur les réseaux sociaux »

 

Virginie Pelletier

Présentation de Virginie Pelletier
le 8 avril 2015 – BNI Best & Breakfast

Share on LinkedIn

Auteur: CekaneCK

Christian Kamlet, fondateur et dirigeant de Cékane, formé en business school, ancien dirigeant d'agences de communication, entrepreneur du Web depuis 2005 et formateur en école de management.

Share This Post On

Proposez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>